Daniel Bugmann

Ecole secondaire 1 Canton de Vaud

Projet de fin de scolarité en arts visuels

Comment développer une forme d’enseignement des arts visuels qui ambitionne d’accompagner l’élève tant au cours de la phase de gestation de son projet, où il prend le temps de développer une véritable réflexion artistique, qu’au cours de la réalisation proprement dite de sa production ? Comment offrir un cadre assez large aux enseignants et aux élèves pour mener à bien ce type de projets artistiques ?

 

Exemple de projet d’élèves n°1

En partant d’un conte japonais, 1000 grues ont été pliées pour favoriser la réalisation d’un voeu.

Partis d’une histoire japonaise, les élèves ont recréé et achevé le travail d’un enfant qui voulait guérir d’un cancer et qui n’était arrivé à plier le 2/3 des grues. Les élèves ont réalisé ce travail sans autre modification ou traduction.

Les projets de fin de scolarité obligatoire s’étalent sur trois à cinq mois, à raison de deux leçons de 45 minutes par semaine. Cette plage d’enseignement très confortable permet aux élèves de tester leurs compétences, de suivre certaines pistes sans être pressés de passer immédiatement à la phase de réalisation de leur projet. Elle est conçue comme un laboratoire où les élèves acquièrent des méthodes, des techniques, des savoirs, qui mis bout à bout l’aideront à s’engager dans n’importe quel processus créatif, que ce soit pour la réalisation de son projet de fin de scolarité ou, ultérieurement, pour aborder n’importe quel travail créatif.

 

Exemple de projet d’élèves n°2

Une affiche pour son studio de musique  

Une élève souhaitait créer une affiche pour décorer le lieu où elle vit sa passion, la musique. Par des simples décalquages et projections, elle a créé une affiche de son idole.

Exemple de projet d’élèves n°3

Le parfum de la liberté

Par le jeu des couleurs et des formes, un duo d’élèves essaie d’exprimer l’odeur d’un parfum (poster grand format).

Le cadre du projet

La phase de création et la phase de production sont bien distinguées l’une de l’autre et sont traversées par chaque élève. 

Les travaux de groupe sont admis car ils favorisent le partage et l’échange et permettent d’élargir les compétences de chacun au contact des autres. 

L’enseignant fournit une liste des techniques, des méthodes et des thèmes auxquels les élèves peuvent avoir recours pour réaliser leur projet et l’élève opère son choix. L’enseignant valide ensuite les projets en collaboration avec l’ensemble des élèves. Pendant la phase de création, l’élève présente en effet son projet à la classe, ce qui lui permet de récolter le feedback du groupe, de faire le point et éventuellement de changer un peu d’orientation. 

Intervient ensuite la phase de production et l’ambiance change radicalement. 

Une fois réalisés, les travaux sont exposés. Pour faciliter la lecture de leur œuvre, les élèves  rédigent un petit texte de deux phrases et la titrent s’ils le souhaitent.

Artiste – Enseignant

Dans ce contexte, il est fructueux de faire intervenir un artiste extérieur, par exemple en organisant des ateliers pratiques avec lui ou une sortie de classe pour visiter son atelier.

Inclure dans la démarche un artiste avec son univers formulé et extériorisé est délicat ; l’expérience doit être menée avec finesse. 

Exemple de projet d’élèves n°4

Un valaisan au Japon, une esquisse de BD.

Un duo d’élèves s’est lancé dans la production d’une BD. Planche par planche, les élèves avancent et présentent plusieurs chapitres de leur histoire.

 

 

Bibliographie

Humberto R. M., Francisco J. V., Der Baum der Erkenntnis , Die biologischen Wurzeln menschlichen Erkennens. Der Goldmann Verlag, 1984, ISBN 3-442-11460-8

 

Fischer, V., Hamilton, A. (1999). Theorien der Gestaltung: Grundlagentexte zum Design. Verlag Form GmbH, Frankfurt am Main, ISBN 3-931317-35-8

Von der musischen Bildung zur « aesthetic literacy », Musik, Kunst und Gestaltung. Volksschule, Trendbericht, 12, Schweizerische Koordinationsstelle für Bildungsforschung, Aarau, ISBN 978-3-905684-12-4

 

Schelle, E., Projekte zum Erfolg führen Projektmanagement systematisch und kompakt. Verlag C.H.Beck, München, 1999, ISBN 3 406 45575 1 et ISBN 3 423 05888 9 (dtv)