L'INSTANT FECOND

l'instant fécond

Terme utilisé par Gotthold Ephraim Lessing dans Laocoon ou Des frontières respectives de la poésie et de la peinture (1766-1768).

 

«Plus nous voyons de choses, plus il faut que nous puissions en imaginer.» (Laocoon, chap. III).

«Au-delà [de l’instant paroxystique], il n’y a plus rien, et présenter aux yeux le degré extrême, c’est lier les ailes à l’imagination.» (Laocoon, ibid.) «Cela seul est fécond qui laisse un champ libre à l’imagination.»  (Laocoon, chap. V).