Laurence Espinassy / MCF Sciences de l’Education

& Anaïs Lelievre / MCF Arts plastiques

 

Aix Marseille Université, ENS Lyon, ADEF EA 4671, 13248, Marseille, France.

Equipe ERGAPE (ERGonomie de l’Activité des Professionnels de l’Education)

 

Duo Artiste/Enseignant : quels développements conjoints ? 

Résumé

Nous interrogeons l’action conjointe (Sensevy, 2007) qui se noue entre pratique professorale et pratique artistique lorsque qu’une artiste plasticienne intervient en collège avec une professeure d’Arts plastiques. En France, des prescriptions de plus en plus pressantes invitent enseignants et artistes à inventer les cadres de leur collaboration (élargissement des partenariats, Parcours d’Education Artistique et Culturelle - PEAC, B.O. n°28 du 9/07/2015 ; Réforme du collège - J.O. du 20/05/2015).

Dans la situation étudiée, deux sphères d’activité initialement distinctes se rencontrent, se renvoient l’une à l’autre, créant

des tensions dynamiques dont nous interrogeons la nature.

Le chercheur dispose, d’une part, des enregistrements audio des moments de concertation ante et post séance entre enseignante et artiste, ainsi que ceux des heures de pratique avec les élèves, et d’autre part, de ses notes prises  tout au  long  des séances  lors  de  son observation immersive. Ce matériau sert de support à notre analyse de l’activité individuelle et collective, selon des approches poïétiques - analysant, après Passeron, les modalités de la création - et historico-culturelles héritières de Vygotski et de Leontiev, où l’on considère que les résultats de l’activité humaine constituent des ressources ou des moyens d’action pour l’activité à venir. Selon les principes de l’analyse ergonomique de l’activité (Faïta et Saujat, 2010), nous considérons les phénomènes d’apprentissage et d’enseignement en les replaçant dans leur contexte (celui du travail quotidien des enseignants, ici en présence d’un artiste), ainsi que les processus de co-création en jeu, tant dans la construction du cours que dans les productions artistiques qu’elle génère.

Les premiers résultats nous renseignent sur les épistémologies en actes qui se manifestent dans ces situations d’enseignement et de création, en termes de pouvoir d’agir, de construction de milieux de travail et de milieux didactiques, de développement professionnel, de rapport aux savoirs, de débats de normes et de valeurs… qui se manifestent dans des tensions liées : à l’usage des espaces, des temporalités, des registres de vocabulaire, au rapport au cadre institutionnel, et aux diverses modalités d’interactions entre artiste-professeur-élèves. À partir de cette étude de cas, il s’agit d’élargir la réflexion pour comprendre certains organisateurs visibles et invisibles de l’activité artistique et enseignante dans ce type desituations.

 

 

Bibliographie 

  • Faïta D., & Saujat F. (2010). Développer l’activité des enseignants pour comprendre et transformer leur travail : un cadre théorique et méthodologique. Des outils théoriques et méthodologiques pour l’intervention et la formation. F. Yvon & F. Saussez. (Eds). 41-69. Laval : Presses Universitaires.

  • Leontiev, A.N. (1984). Activité, conscience, personnalité. Moscou: Editions du Progrès.

  • Sensevy, G. (2007). Des catégories pour décrire et comprendre l’action didactique, Agir ensemble. L’action didactique conjointe du professeur et des élèves, G. Sensevy & A. Mercier (dir.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 13-49.

  • Vygotski, L.S. (2002). Pensée et langage, Paris, La Dispute (3ème réédition). Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

  • Réforme du collège Journal Officiel du 20/05/2015 Décret relatif à l'organisation des enseignements au collègehttps://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030613326&categorieLien=id

  • Parcours d’Education Artistique et Culturelle.Bulletin Officiel n°28 du 9/07/2015. http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=91164