Pinky Pintus

Ecole Supérieure des Arts de Saint-Luc à Liège

L'IDENTITE (PSYCHO-SOCIO) PROFESSIONNELLE DE L'ARTISTE-ENSEIGNANT.

Par cette proposition je m’inscris dans le thème de ce colloque, « Artiste et enseignant : duo-duel ? » d’une manière « fusionnelle » puisque ici l’artiste et l’enseignant sont une seule et même personne.

Artiste ET enseignante, ce terrain est à la base de ma recherche menée dans une thèse de mémoire de master en science de l’éducation.

 

Artiste professionnel(le) légitimé(e), c’est le questionnement, moteur de toute recherche artistique, qui s’est tout naturellement immiscé dans une seconde profession, l’enseignement.

Sur ce terrain neuf, avec une identité d’artiste et ce qu’elle comporte «d’habitus», de nouveaux défis, de nouvelles recherches… de nouvelles questions se sont présentées :

« L’exercice proposé aux étudiants est-il « juste » ?... Les étudiants sont-ils satisfaits ou motivés ?... Pourquoi les collègues sont-ils aussi critiques ?... Suis-je une « bonne « enseignante aux yeux de l’institution ?... »

Ce questionnement, cher à la posture du praticien réflexif, va permettre à l’enseignant de construire du sens sur base de sa pratique par le biais d’un retour analytique, donc réflexif, dans situation d’incertitude.

Processus de construction de l'identité professionnelle de l'enseignant, d’après Gohier & al.

« Comment s’articulent des identités professionnelles particulières (artiste et enseignant) dans un dispositif d’enseignement spécifique, l’enseignement artistique ? »

Pour répondre à cette question, nous allons développer successivement :

  • L’identité professionnelle de l’artiste ; par le biais de 8 critères qui permettent d’en ouvrir la définition. Ils sont proposés par Pierre-Michel Menger (2010, p.216) sur base des travaux de Frey et Pommerehne.

  • L’identité professionnelle de l’enseignant ; par le schéma de Gohier & al.(1997).

  • L’identité professionnelle de l’artiste enseignant ; par les écrits d’Isabelle Ardouin (1997, p.32-33).

Ces identités seront illustrées par les verbatims des entretiens semi-directifs qui ont soutenus ma thèse originelle.

 

Les données empiriques récoltées permettront aussi d’esquisser une définition personnelle de l’identité professionnelle de l’artiste enseignant, en les croisant dans une analyse horizontale pour chaque persona avec les caractéristiques extraites de Gohier & al. (1997) et les critères de Menger (2010). 

 

Les propos de cette intervention se situent donc à mi chemin entre l’ancrage professionnel de l’artiste et la réflexivité de l’enseignant quant à sa préoccupation de transmission et peut-être la pertinence voire l’avantage de ces deux métiers en une seule et même profession.

Bibliographie

Anadón, M.,  Yvon Bouchard, Y., Charbonneau, B., & Chevrier, J., Gohier, C. (2001). La construction identitaire de l'enseignant sur le plan professionnel : un processus dynamique et interactif. Revue des sciences de l'éducation, 27 (1), 3-32. doi : 10.7202/000304ar

Ardouin, I. (1997). L’éducation artistique à l’école. Paris : RSF éd. Coll. Pratiques et enjeux pédagogiques.

Menger, P-M. (2010). Les artistes en quantités. Ce que sociologues et économistes s'apprennent sur le travail et les professions artistiques. Revue d'économie politique, Vol. 120, 205-236, doi : 205-236. 10.3917/redp.201.0205